Guitare et Solidarité

Dimanche 29 octobre 2017 : 2e Édition du gala Guitare et Solidarité

C’est ce que vous a  proposé le Lions club de Rambouillet avec la seconde édition du Gala Guitare et Solidarité, dont tous les bénéfices sont intégralement destinés aux actions sociales (Aide aux handicapés, personnes âgées et malades) et humanitaires (forage d’un puits d’eau potable et réfection du dispensaire au Cameroun).

La tête d’affiche de ce Gala était  Fab’M  (Fabien Magnani) un immense jeune talent de Rambouillet (il était au lycée Bascan). Grand défenseur de la chanson française et étonnant guitariste, il compose de vrais petits bijoux.

 

Son premier album « Les bouts de ficelles » a obtenu la Sélection SACEM et le prix de l’UNAC de l’autoproduction.
Son deuxième album « La Chambre orange » a également obtenu la sélection SACEM. Son troisième album « Deux minutes de Soleil » est de la même veine !Fab’M a ouvert les concerts de  Debout sur le zinc, Tété, Sanseverino, Les Blérots de Ravel, Renan Luce, etc. Partout où il chante, le public est conquis par sa générosité et son talent.

 

 

Et ce 29 octobre,  salle Pâtenotre, il a été précédé et suivi par de nombreux autres talents de notre région :
Caroline BIAU et ses musiciens
Marie Platel ( qui avait fondé « Guitare Café »),
– le talentueux duo Cath & Clem, les guitaristes de l’école d’Élancourt.

Deux orchestres de rock Pop-blues concluront ce gala :
« L.O and the Goose »
« Lindale ».

Merci à eux !

 

 

 

 

 


Samedi 4 mars 2017 :  1er Gala “GUITARE ET SOLIDARITÉ” du club de Rambouillet – Théâtre Le Nickel

De nombreux guitaristes de talent, venus bénévolement pour cette rencontre, en ont assuré le succès,  attirant un large public. En premier lieu, il faut citer Christian Escoudé, star du jazz manouche, qui est venu spécialement d’Angoulème. Lorsqu’il a donné ses bons conseils et a joué avec les jeunes élèves de Philippe Dardel (de la MJC de Rambouillet). Un autre temps fort du gala a eu lieu au début avec la formidable prestation du groupe de musique irlandaise “An Storm Bantry”, avec des Bretons de Saint-Quentin-en-Yvelines autour de Marc Le Folgoc. Ces artistes ont invité la salle a chanté la célèbre “Ballade Nord-Irlandaise”.
Les femmes ont également honoré ce gala de leur présence:  Marie Platel, toujours aussi pétillante et généreuse. Une vraie “fille du Nord”, comme dans la chanson de Dylan  et  Martine Dereï,  vraie guitariste classique, mais pas seulement. Elle a également accompagné et inspiré le peintre Bruno Sari, dans sa fulgurante création en direct d’œuvres picturales qui ont été  vendues aux enchères pendant l’entracte grâce à Maîtres Simhon et Faure venus, eux aussi, bénévolement.

Un superbe après-midi de musique et d’échange, qui a été possible grâce au soutien de la ville (la maire-adjointe Joëlle Crozier était présente), de la Banque Populaire, du Centre Leclerc et du luthier de Buc  Grégoire Damico (qui a réalisé des guitares pour Mick Jagger entre autres). Ce gala a permis de collecter près de 3000 euros. Une somme qui sera reversée pour les actions sociales et caritatives; Trois associations aidées par le club rambolitain étaient présentes sur ce gala : “Lumière du Monde” (qui réalise des puits d’eau potable au Cameroun), “Musique et Handicap” (qui permet aux jeunes handicapés de s’exprimer par la musique) et le GEM “La Tortue qui trotte” (qui aide des personnes souffrant de problèmes psychologiques).

Après cette première réussie, malgré quelques difficultés de sonorisation, beaucoup pensent qu’il faudra recommencer. A suivre donc…

 

 

Les commentaires sont fermés