La vie du Club

Pour en savoir plus, ci-contre, article paru dans les Nouvelles du 7 octobre 2017

 

Dans une vie de Lions, la place est grande pour l’action, l’implication, l’engagement. Mais il y a aussi  des moments particuliers de plaisir et d’enrichissement : rencontres et conférences inter-club, partages d’expérience, événements particuliers de l’un ou l’autre de nos membres à fêter…

Nous espérons qu’ils vous donneront envie de nous rejoindre !


  • Le 17 Décembre 2018, Claude CHAUVIN, nouveau Lions rambolitain

Lors de sa réunion statutaire du lundi 17 décembre au Mercure, le Lions Club de Rambouillet est très heureux d’accueillir le 1er vice-gouverneur Alain SCHETTINO, le président de Zone Jacques GARROS, et Jacques PIQUET, maire adjoint de Rambouillet. Une vingtaine de personnes est présente pour l’intronisation officielle de Claude CHAUVIN. Une grande soirée !

Traditionnel échange de fanions entre Alain SCHETTINO et Florine BOUKHOBZA

Maire-adjoint, Jacques PIQUET excuse le maire Marc ROBERT, qui n’a pas pu venir ce soir et qui félicite le nouveau Lion Claude CHAUVIN. En son nom propre, Jacques PIQUET exprime également toute son amitié à Claude et tout son grand respect pour le Lions Club. Florine BOUKHOBZA exprime aussi les amitiés de Gérard LARCHER, président du Sénat, et du sénateur Alain GOURNAC. Bernard DELATTRE, le parrain, souligne les qualités de Claude : « Homme généreux, altruiste et bienveillant. Né à Rambouillet, il a été élu municipal pendant 20 ans et s’est dévoué pour les autres ; il a aussi organisé le salon national des arts durant 32 ans et a été un des fondateurs de l’association Arts & Lettres il y a 30 ans.» Suzy MALTRET, la marraine, met également en avant les grandes qualités humaines de Claude : « un homme qui aide les autres à rester debout. » Alain SCHETTINO dit combien le Lions Club est heureux de compter un nouveau membre ; « Le Lions Club International réunit 1 million 400 000 personnes et il ne faut pas hésiter à aller à la rencontre des autres Lions. » Il épingle alors l’insigne de Lion sur la veste de Claude CHAUVIN. Ému, ce dernier lit l’engagement du Lion, puis remercie le club de Rambouillet pour son accueil et exprime son adhésion aux valeurs de tolérance et partage que ce mouvement porte. Il rend également hommage à la mémoire de René CHAUDÉ (le père d’Alain), qui lui avait proposé d’être Lion il y a 40 ans !

 

 

 

 

 

 

 

 


 Lundi 1er octobre 2018 : Un hommage rendu au centenaire de la guerre 14-18 par une  conférence historique de Michel GIARD

L’écrivain essartois, Michel Giard, est venu animer avec brio la réunion statutaire-conférence du Lions Club de Rambouillet au restaurant du Mercure. Il est l’auteur de 66 ouvrages : livres historiques, romans et polars.

Michel Giard a insisté sur la tragédie de cette 1ère guerre mondiale, une hécatombe pour les hommes, mais aussi pour les animaux.  » Du côté français, 1,3 millions d’hommes ont été tués et plus d’un million ont été blessés. Côté français toujours, un million de chevaux sont morts au cours de cette guerre. Ils servaient dans les régiments de cavalerie, mais aussi pour le transport des munitions, du matériel et des hommes sur le front. Dans les 15 premiers jours d’août 1910, près de 700 000 chevaux ont été mobilisés. Tous les agriculteurs avaient obligation de déclarer en mairie les chevaux de plus de 3 ans ».

Pour cette terrible guerre, l’armée française a également utilisé des pigeons voyageurs, des chiens et des mulets, notamment.  » L’hiver 1914-1915 a été rude dans l’Est et les mulets n’étaient pas adaptés. Deux militaires ont été envoyés au Québec, jusqu’à Vancouver, pour ramener des chiens de traîneaux. Ce ne fut guère facile, mais ils ont pu revenir avec 400 attelages, et des mushers canadiens ont formés les maîtres-chiens. Il fallut aussi rapporter de la viande séchée, nourriture habituelle de ces chiens de traîneaux. » Et Michel GIARD de citer l’anecdote significative du chien « STUBI » que l’armée américaine a promu Sergent pour les grands services rendus. Il a abordé également les conditions d’hygiène durant cette guerre et en particulier les poux dont les Poilus se plaignaient pratiquement dans toutes leurs lettres.  Une passionnante conférence, riches du vécu des hommes, après laquelle l’écrivain a répondu aux questions de l’assemblée et signé des dédicaces.

 


  • Dîner-conférence / Aider l’Afrique : Pourquoi et comment ? animé par Jean Marie TETARD

Ce 18 septembre dernier, s’est tenu un dîner-conférence sur le thème « Aider l’Afrique, pourquoi, comment? »  Un thème en lien avec l’association Lumière du Monde, fondée et présidée par Virginie SIMO, que le club de Rambouillet soutient depuis de nombreuses années, pour ses actions d’aide au développement au Cameroun.

Jean Marie TETART, maire de HOUDAN (78), est au cœur des questions que pose l’aide au développement depuis fort longtemps, dans le cadre de ses missions locales, en tant que Maire et fondateur – président du Groupement d’intérêt public « Yvelines Coopération Internationale et Développement » , nationales, en tant que Député et au travers de son implication au sein de l’Agence Française de Développement et internationales, entre autre  dans le cadre de l’ONU.

Il souhaite aujourd’hui s’y consacrer pleinement et de façon concrète.  Aider l’Afrique est  pour lui une impérieuse nécessité, et une condition essentielle au maintien de la paix dans le monde. En ceci, il rejoint totalement ce qui anime et justifie les missions du Lions Clubs international.  Ce fut donc une rencontre fructueuse, simple, chaleureuse. Les échanges et les partages d’expérience furent nombreux. Sa passion sincère, convaincante fut,  pour tous les présents, fort dynamisante et stimulante.

Pour en savoir plus, ci-contre, lire l’article paru dans les Nouvelles du 7 octobre 2017 en cliquant sur l’image.

 

Les commentaires sont fermés.